EHPAD

Le 11 septembre 2018,  la maison de retraite a emménagé dans ses nouveaux locaux situés rue Jean Moulin.
Le nouvel EHPAD a de quoi satisfaire avec des chambres plus spacieuses, une salle de restauration digne de ce nom et cerise sur le gâteau un environnement plus calme
Portage de repas à domicile  : 8€ / repas 
Retrait ou prise de repas : 7,24€ / repas
Accueil de jour : 36,20€ / jour
Hébergement temporaire : 38.85€ / jour 

12 rue Jean Moulin- Téléphone: 05 58 44 51 04


Professionnels de santé

Médecins

Geneviève Castagnon
Eloise Lalanne Azidrou


6 Place de l'hotel de ville 
05 58 44 51 34






Kinésithérapeute

Thibault  Sentourens

ATM - DLM - K-tape
Tazping / Strapping  Crochetage
Au cabinet (Mairie de geaune)  &  à Domicile
Contacts : 06 07 95 65 29-  t.sentourens@hotmail.fr

Soins infirmiers

- Barsac  Florence
- Moge  Christine
- Plassart  Marie-Pierre
- Loisel Guillaume

10 Place de l'Hôtel de ville
05 40 47 70 08  
06 80 02 19 42

Podologie

Madame Segas 

10 Place de l'Hotel de ville 05 58 75 40 06

Reçoit sur rendez-vous le Lundi (tous les 15 jours)

Pharmacie de la Bastide

Cassuti  /  Delage

50 Place de l'hotel de ville
05 58 44 58 81

Défibrillateur

La commune s’est dotée en début d’année 2010, d’un défibrillateur,
installé à l’extérieur de la salle polyvalente.
 A quoi ça sert ?
Le coeur bat plus de 100 000 fois par jour pour assurer la circulation du sang et apporter oxygène et nutriments dans tout l’organisme. Il se comporte comme une pompe car il s’agit d’un muscle creux muni de valves. Il se contracte régulièrement grâce à des cellules automatiques qui le stimulent et conduisent un courant électrique à toutes les fibres musculaires cardiaques. Un dérèglement de cette circulation électrique aboutit à une désynchronisation des fibres musculaires et à l'inefficacité des contractions du coeur : c'est la " fibrillation ventriculaire " responsable de la moitié des arrêts cardiaques.
Seul un défibrillateur peut, dans ce cas, par un choc électrique, resynchroniser les fibres et relancer les contractions cardiaques sauvant ainsi le sujet de la mort.